VTT éducatif acte 13…bien des péripéties.

Article publié dans la rubrique Jeunes, éducateurs

Cet article parle de : , , , ,

"Qu'est-ce qu'il faut faire pour devenir testeur de vélos Lapierre?". C'est une des questions qui m'ont été posées par

Giovanni, un des cinq  jeunes qui sont venus rouler aujourd'hui dans le cadre du projet "VTT éducatif".

 

Pas simple de répondre à ce genre de question, on voit bien que le jeune "bave" devant un aussi beau vtt (XM 527 en l'occurrence). Je dis à Giovanni qu'il faut avoir fait de bons résultats en compétition (il me demande alors quels résultats j'ai eus, je lui donne mes titres nationaux et mondiaux masters, cette réponse semble venir pour lui d'un autre monde...), qu'il faut savoir parler correctement d'un vélo, qu'il faut écrire correctement pour que ce que l'on écrit soit intéressant, donc lu...Tout en lui répondant je mesure le chemin qui le sépare de ce type de compétences, et je le vois qui continue de lorgner sur le vélo comme on lorgnerait sur un monde rêvé...Romain a mis le cuissard que je lui ai donné (un cuissard que j'avais trouvé à Ussel, avec le nom du club dessus j'avais réussi à contacter le propriétaire qui m'a dit de le conserver...il a fait un heureux), évidemment les autres en voudraient un aussi...Faut que je fasse un appel aux dons...Le voilà fait! Si vous avez des cuissards en trop, encore en état de rouler, "just call me": jean-paul.stephan@wanadoo.fr  !

 

Les jeunes font en tout cas preuve d'une belle volonté. On part pendant presque trois heures...Déjà, ça calme! On monte une première longue côte (côte d'Osne pour les intimes), je les laisse avec Guy (merci pour le coup de main à l'encadrement!), je profite de mon avance pour nettoyer une bonne portion de single où pas mal d'arbres et branches sont tombés où ont été laissés là par un forestier...J'ai emmené une mini-scie (mais elle fait le maximum, blague de vieux...) et je bosse une demi-heure avant que les jeunes arrivent! En fait ils se sont "un peu" assis dans le fossé au milieu de la côte d'Osne! A toute chose malheur est bon, ça m'aura permis de bien nettoyer le single avant leur arrivée.

 

Ca reste néanmoins très (trop!) difficile pour eux! Dévers, boue...Les jeunes sont plus de moitié du temps à pied, avec des baskets bien lisses...Ils galèrent pour faire avancer leur vtt, de temps en temps j'en prends un et j'avance d'une centaine de mètres, mais pas plus, ils font le plus gros par eux-mêmes. Ils ne râlent pas, ils se battent bien, même s'ils expriment souvent la difficulté ambiante avec des mots qui ne sont pas les miens! Giovanny prend une belle gamelle dans la pente, il se fait mal au dos, il pleure une minute puis repart, il a déjà une belle cicatrice à un genou d'une autre chute à vélo, c'est un dur...

 

Vers midi on s'arrête en plein milieu de la forêt pour un pique-nique on ne peut plus nature: les fesses sur les pierres ou l'herbe humide, tout va bien. Je joue les fainéants, j'ai juste emmené une barre énergétique dans une poche arrière de maillot, je mangerai pus tard. On fait une photo de groupe, de toute façon on manque de place pour se disperser!

 

 








Un jour ils apporteront des fruits!








Je leur dis que si un jour ils apportent des fruits pour le pique-nique je les féliciterai dans un article sur mon blog! L'un d'entre eux les lit parfois...


On reprend la sortie et on rejoint une descente d'enduro où ça part dans tous les sens mais dans la joie et la bonne humeur, ouf!


Ca se gâte un peu sur la route en rentrant vers Joinville, j'ai beau dire et redire aux jeunes de rester à droite, ils semblent ne plus m'entendre, roulent trop près l'un de l'autre, et ce qui devait arriver arrive: Killian touche la roue arrière de Mathieu et chute sur la route. Je les arrête net et leur met une bonne "soufflante", ils doivent comprendre que  sur la route il y a un risque énorme en cas de chute ou de collision avec une voiture.

Ils repartent mieux organisés...sauf Mathieu qui à mon avis est celui qui "entend" le moins les conseils de prudence. Nous verrons bien à la prochaine sortie...


En tout cas je rentre avec la sensation que ces jeunes sont pleins de bonne volonté, mais qu'ils rencontrent aussi de nombreux obstacles qui ne leur rendent pas la vie facile (je le savais, mais le vivre avec eux en rend la perception plus aiguë).


En parlant d'obstacle, à noter que quelques jeunes étaient absents pour cause de ramadan (samedi dernier également). Ca me fait penser qu'avec eux je ne perçois pas le moindre "fossé culturel". Les "islamistes" qui terrorisent la société actuellement n'ont décidément rien à voir avec l'islam paisible que je côtoie quand je roule avec eux. Ca me paraît important de le dire.


A une prochaine...sortie!


 





Une de plus, mais jamais la même...


Imprimer cet article Imprimer cet article