Un stage en Dordogne, ça ne se raconte pas…

Article publié dans la rubrique Stages

Cet article parle de : , , ,

Un stage ça se vit. On apprend en faisant. Et pendant trois jours les stagiaires en ont fait!


Tout a commencé l'année dernière à Oz en Oisans, où Nicolas Roulland moniteur vtt MCF, que je ne connaissais pas, est venu me voir pour me demander si je pourrais animer un stage de trois jours en Dordogne en 2017. L'idée était sympa, la Dordogne c'est beau...mais c'est loin!

Puis on a vu que la manche de coupe de France de St-Pompont tombait dans mes vacances scolaires...L'organisation a alors commencé. J'ai alors proposé une trame de contenu (voir: Stage Dordogne 17-18-19 - 31 mars 2017 ), qui a grosso modo été respectée, avec quelques adaptations liées au fait que j'arrivais sur un terrain inconnu.


Du lundi 17 avril 9h au mercredi 19 avril 14h nous avons donc vécu à 23 stagiaires + Nico + moi (Valentin, 19 ans, avait un statut intermédiaire "stagiaire - encadrant"). J'ai une pensée pour le jeune Thomas qui dès  le lundi après-midi s'est pris une mauvaise chute et a terminé aux urgences avec une clavicule à remettre en place...J'en ai une autre plus amusée pour Léna qui a fondu en larmes en constatant une petite écaille sur la peinture de son beau vtt tout neuf. Je lui ai dit quelques phrases qui l'ont aidée à relativiser et elle a ensuite pratiqué dans la joie!


J'ai surtout le souvenir d'un groupe volontaire, dynamique, souriant, solidaire! Et de trois jours inondés de lumière à pratiquer les exercices décrits dans le fichier joint.


D'une certaine manière la description du stage s'arrête là. Car comme je l'ai dit dès le début ce genre d'apprentissage ne se raconte pas, il se vit. D'ailleurs au moment de se quitter, Nicolas Roulland m'a dit avoir, rétrospectivement, un seul regret: ne pas avoir pensé à demander à un responsable de son comité de venir observer le stage afin de prendre des "billes" pédagogiques. Ce sera pour une autre fois? Nico a évoqué une suite en 2018, et les stagiaires ne demandent que cela!


A cette demande j'ai répondu  en bon sportif: après un objectif d'abord on récupère, ensuite on envisage une éventuelle suite...Bref on a le temps de reparler de tout cela.


Si vous voulez plus d'infos sur ce stage allez voir le Facebook de Nicolas Roulland pour les photos, il y aura même une vidéo sympa, mais pas tout de suite, montage oblige.





Quand je vous dis que c'était lumineux...







Merci pour les gants offerts à chaque stagiaire!



Imprimer cet article Imprimer cet article