Chamberet: il a plu et ça m’a plu

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : , ,

Après la douche froide de Marseille et la géniale « coupe de France – produits artisanaux » de St-Pompont, qu’allions-nous trouver à Chamberet ?

Tout d’abord un village vacances de Roches de Scoeux au confort sans excès mais qui a le mérite de nous ramener à l’essentiel : manger – dormir – rouler et bien rigoler !

Pour ma course Masters, je bénéficie à nouveau d’une remontée de ligne (mon abandon à Marseille me place en 11ème ligne mais ma victoire en M50 me permet de me positionner en 6ème ligne, derrière celle de Marc Balascovic qui mène le classement général).

On a quatre tours à effectuer, il a plu toute la nuit, il pleut pendant notre course, joli chantier en perspective…On ne sera pas déçus. Mais je préfère cette version « pataugeante » que celle de la reco de la veille qui manquait de technicité par rapport aux manches précédentes et par rapport aux coupes de France en général.

Je fais toutes les sections techniques en souplesse et je roule à bloc dans les parties pédestres montantes (elles ne manquent pas). Je reviens assez rapidement sur Marc Balascovic, je le lâche ensuite progressivement…En fait il n’y a pas grand-chose à dire sinon que je me suis bien amusé dans cet ensemble de boue – de racines – de dévers et de glissades. Certains ont moins apprécié, par exemple quelques sudistes plus habitués à fouler un sol sec et dur.

Sur ce circuit je ne peux que m’extasier devant l’efficacité du XR (chaussé d’une paire de Taïpan gonflés à 1,3 bar). Même verdict pour Laury Henrissat de mon Team (Haute-Marne VTT) qui en Juniors part en 6ème ligne et remonte 11ème ! Il trouve que le XR est une arme terrible notamment en descente. D’ailleurs on ne voyait pas de XR ou presque il y a deux ans en coupe de France (à part le mien bien sûr), maintenant on en voit pas mal et au moins deux teams en sont équipés.

Le dimanche je suis surtout spectateur, je vois Charlotte (Junior Dames de mon team) se mettre sur le toit dans une descente mais se relever et continuer courageusement. Ensuite j’officie dans la zone technique pour notre cadet Jean. À un moment un jeune arrive avec la chaîne qui pend…et tombe devant moi. Il retrouve son assistance en bout de zone. Je l’ai suivi des yeux. Je viens à eux et leur dit « C’est ta chaîne ». Les assistants la prennent et commencent à réparer…sans un mot. Je leur dis avec un sourire « Sinon un petit merci, non ? »…Non. Pas grave, je retourne à mon cadet. J’ajoute que globalement il y avait une très bonne ambiance dans cette zone.

Néanmoins je ressens pas mal de fatigue (et de douleur au genou droit suite aux nombreuses sections pédestres de ma course) au moment de quitter Chamberet. Il est vrai qu’on a pris pas mal d’eau sur la tête (et pas que). Mais ça m’ bien…plu :-)


Et maintenant un grand merci à Jacques Bousquet pour les photos qui suivent:






Tout près du but










Discussion avec Christophe Bassons, coureur propre (comme moi malgré les apparences!)








La télé du week-end


Imprimer cet article Imprimer cet article