Transvôge : joli circuit!

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : ,

Il faut toujours conserver le meilleur en toute chose: en effet on a "un peu" galéré en reco, la faute à un fléchage un peu folklorique: flèche 15m après un virage au lieu d'être placée AVANT, flèches "tout droit" placées à l'horizontale (rappel: tout droit plat ou montée = flèche "pointe en haut"...et descente raide: flèche pointe en bas...comme le panneautage routier). On s'est retrouvés à une quinzaine dans des traces de DH "un peu" trop raides!!!


Tout cela  (enfin le plus gros) a été corrigé avant le départ, du coup en ce qui me concerne j'ai bien roulé à l'échauffement, car je suis allé voir et revoir le tracé. Un bon 45-50' de vtt avant le départ, ça ne fait pas de mal! D'autant que le circuit était superbe: racines, dévers, marches, bunny par-dessus une grosse pierre pour préserver le dérailleur, partie lentes, rapides, serrées, larges, raides, roulantes...Tout y était et sans avoir recours à la pelleteuse comme c'est devenu (trop?) souvent le cas sur les circuits dits "modernes".


Au départ j'ai eu droit à une autre petite surprise: j'ai demandé à courir avec les élites. 40 coureurs sont appelés, je ne le suis toujours pas...Je m'en inquiète, en fait j'allais être appelé en toute dernière ligne (alors que j'ai fait l'ouverture de la coupe Grand-Est à Haybes: 14 scratch avec les élites). Ce fut la même chose pour notre cadet Jean Wahl (qui remontera 10ème). Bref, on a été un peu oubliés. Mais je ne m'en suis pas formalisé, je sais qu'en coupe de France je serai placé au bon endroit.


J'ai donc passé deux tours sur cinq à me replacer calmement, puis on s'est livré une belle bataille avec des (évidemment) beaucoup plus jeunes que moi, notamment avec un jeune Baroudeurs de Ligny qui grimpait mieux que moi (ah la perte des pulsations à 54 ans) et que je rattrapais en descente...Il m'a finalement pris une quinzaine de secondes et ça s'est conclu par une chaleureuse poignée de mains. Je termine 15 scratch aux dires du commissaire à l'arrivée.


Il ne restait plus qu'à se passer un coup d'eau de Cologne et reprendre la voiture pour rentrer "at home" et découvrir mon petit Jules tout râpé d'une chute au duathlon de Sillery (2ème quand même: guerrier!) avant de faire une grosse nuit permise par le lundi férié. Récup maxi avant la coupe de France de Chamberet!


A bientôt sur d'autres singles :-)

Imprimer cet article Imprimer cet article