La canicule de Creney…

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : , , ,

Fera-t-il chaud le 20 juin à 13h à Vallnord? Si oui je serai acclimaté!


En effet hier je courais ma dernière épreuve avant les mondiaux masters, une "3ème caté" sur route à Creney près de Troyes, et le moins qu'on puisse dire c'est qu'on n'a pas eu froid! 32 degrés à l'ombre...et il n'y avait pas d'ombre.


Par ailleurs le début de course m'a soudain rappelé le championnat du monde masters vtt 2015 à...Vallnord, comme dans 8 jours! En effet je crève après 100m de course!!! Heureusement j'avais mis une paire de roues à l'arrivée (on n'était que deux à l'avoir fait!), du coup j'ai coupé au milieu du circuit, je suis revenu au départ, on m'a autorisé à changer de roue et à repartir dans la course (28 tours de 3,1km = 86,8km), que j'ai donc faite avec une roue arrière plus lourde montée en pneus de 25 "costauds"...et ça a été!


Je n'en tire pas de conclusion excessive, d'autant que même si je suis parti en contre derrière l'échappée, celle-ci s'est séparée en deux groupes dont le premier (quatre coureurs) nous a mis un tour et nous a du coup ramenés sur le reste de l'échappée!


A l'arrivée, je pense que je suis environ 12ème, mais avec les chassés-croisés, les coureurs doublés...On verra bien.


J'avais pris deux bidons, que j'ai gérés pour tenir les 87km. Dans le virage le plus lent où on retombait à environ 25km/h (course à 40km/h), on avait soudait extrêmement chaud, d'autant qu'à cet endroit on évoluait sur un bitume bien noir. Dès le début de la course le contenu des bidons est devenu plus que tiède...


Dans les deux derniers tours j'étais à la limite des crampes jambe droite (la plus faible), mais je suis parvenu à terminer correctement.


Anecdote: j'ai ingéré trois "topettes", une est restée dans ma poche arrière de combinaison, j'ai jeté la deuxième près de ma voiture ainsi j'ai pu la ramasser à l'arrivée. Quant à la troisième, je l'ai jetée à un spectateur en lui demandant de la ramasser, il m'a regardé d'un air dédaigneux...Je suis donc allé la ramasser à l'arrivée.


Reste à bien récupérer, me rendre à Vallnord, voir si je suis asphyxié ou pas, et tenter de tout faire péter...sauf le pneu arrière :-)

Imprimer cet article Imprimer cet article