Et si on parlait de foot?…Ou si on en parlait moins!

Article publié dans la rubrique Divers

Cet article parle de : , ,

Dans 18 minutes commence le troisième match de l'équipe de France de football, contre le Danemark. Sans enjeu (la qualification pour les huitièmes de finale est assurée), et avec enjeu: terminer premier du groupe pour, si j'ai bien compris, éviter la Croatie lors du prochain match.


Les Bleus auraient-ils peur? Ou bien les médias ont-ils trouvé un bon sujet sur lequel broder?


Les médias ont BESOIN de trouver des aspects "sensibles" propices à émouvoir le lectorat. Comment un média survivrait-il s'il ne se passait jamais rien qui donne le frisson? Alors, si le frisson n'existe pas, pourquoi ne pas lui donner un petit coup de pouce?


C'est, me semble-t-il, ce qu'il se passe actuellement avec l'équipe de France. Elle a joué et remporté ses deux premiers matchs de poule. Peu d'équipes peuvent se prévaloir d'un tel résultat. Autrement dit objectivement tout se passe bien. En outre l'équipe a dû lutter à chaque match pour arracher la victoire. Or ceux qui connaissent un peu la chose sportive savent qu'il vaut mieux entamer une grande compétition dans une certaine difficulté. Cela évite de se croire meilleur qu'on est, cela pousse à la modestie...Cela incite à se battre au lieu de croire qu'on est "arrivé".


Donc selon moi l'équipe de France a idéalement débuté son tournoi.


Pourtant on entend et / ou lit partout des critiques sur le manque de "panache" de l'équipe (comme si c'était ce qui importait pour remporter une coupe du monde, comme si on pouvait se permettre d'en rajouter en face des meilleures équipes du monde...et puis quand un sportif réalise un grand coup de panache, il est également critiqué, voir Froome lors du dernier Giro...).


J'ai une autre manière de voir les choses: les choses se passent trop bien, la presse manque de grain à moudre...Alors elle en crée de toutes pièces.



L'équipe de France gagnera ou pas cette coupe du monde, nul ne le sait. En revanche, mieux elle saura ignorer la presse, plus elle aura de chances de la remporter.

Imprimer cet article Imprimer cet article