Magie d’automne et de XR…

Article publié dans la rubrique Ecologie

Cet article parle de : , ,

Il y a quelques années, avant d'achever de l'ouverture des Balcons de Montreuil, ou Super Single dans mon jargon personnel (300h de boulot!!!), j'avais vécu quelques moments magiques, des sessions de nettoyage tellement longues - jusqu'à 7h - que je les avais terminées de nuit. Je retournais alors à ma voiture dans une forêt noire d'encre, les arbres semblaient alors démesurés, je butais contre des troncs à terre avant de les enfourcher (jamais pensé à emmener une frontale...), les bruits d'animaux ou le vent prenaient plus d'ampleur...Ces sessions de nettoyage furent parmi mes plus beaux moments en forêt (je n'oublie pas non plus ceux passés avec Jules quand il avait de deux à cinq ans ; parfois pour le réchauffer j'allumais des feux de branches sèches...).

 

Depuis deux semaines je nettoie certains sentiers. L'année a été si sèche que certains coups de vents ont cassé net de gros arbres, comme en période de gel. Ces arbres sont devenus sources d'inspiration...Un hêtre de 50cm de diamètre, tombé en travers du Super Single et en biais, forme un obstacle d'un bon mètre infranchissable en bunny. Il y a quelques mois j'avais nettoyé une partie du Super Single, mais après avoir posé quelques branches au pied de ce hêtre j'avais lâché l'affaire...Hier je roule à cet endroit, la "colère" me prend, pendant vingt minutes je ramasse tout ce que je trouve, branches et bois pourri, pour créer une pyramide de chaque côté du hêtre...Ça passe! Joli passage, on découvre l'autre côté après avoir posé sa roue avant sur le hêtre..."Thrilling" !

 

J'ai aussi amélioré des amorces de double bosse, diverses trajectoires...et une fois de plus je suis rentré à la nuit, et j'ai adoré.

 

Avant que la nuit anéantisse les couleurs, les derniers rayons du soleil sont une  pure féerie. Ils lèchent les pentes garnies de feuilles de hêtres et de chênes et prennent alors une teinte rouge, à les confondre avec des débuts d’incendie! Intérieurement je plains les gens qui ne connaîtront jamais cette ambiance...Un autre monde, à deux pas de chez eux, où il vaudrait mieux emmener les enfants plutôt que leur servir des discours théoriques sur l'écologie ou "l'environnement" (mot qui suppose que l'Homme est au centre, quelle présomption...).

 

 

 

Vive les forêts, le soleil, la nuit, le vent...Je parcours ces traces avec le même XR, mais elles ne sont jamais les mêmes.

Imprimer cet article Imprimer cet article