Sous la publicité, l’essentiel…

Article publié dans la rubrique Ecologie

Cet article parle de :

A la télé, une pub pour des "céréales" bourrées de sucre et de graisses (voire de sel), dessous, écrit en tout petit: Pour votre santé évitez de manger trop gars, trop sucré, trop salé.


Une publicité pour une boisson gazeuse, sucrée, avec pourquoi pas des excitants dedans...et bue par une personne allongée sur un hamac, est souvent accompagnée (écrit en tout petit et en bas de l'écran évidemment) de la mention Pour votre santé pratiquez une activité physique régulière...


Une publicité pour Orange Bank, service annoncé comme gratuit. En bas de l'écran, écrit en tout petit, un ensemble de précisions dont une qui dit que l'adhésion au service suppose l'utilisation des moyens de paiement (donc une dépense).


Une pub pour une voiture? Neuf fois sur dix le modèle présenté est plus cher que celui que vous voyez à l'écran, et bien sûr c'est précisé...en tout petit en bas de l'écran.



Aujourd'hui si je regarde une publicité je regarde avant tout comment on s'y est pris pour donner au téléspectateur l'envie de consommer un produit malgré sa nocivité pour la santé, ou d'acheter un produit dont il n'a pas besoin maintenant et qui risque de le mettre en difficulté financière (pensez aux pubs pour les voitures qui ne montrent pratiquement jamais ce que vous allez réellement débourser, seulement une somme à payer chaque mois...).


C'est un peu comme pour les voitures électriques: le filon est tellement porteur qu'on n'hésite pas à les taxer de voitures propres...Ben voyons! En gros leur seul avantage (non négligeable) sur les voitures "à pétrole" sont l'absence d'émission de particules fines issues de la combustion du carburant...et encore! Une bonne partie de l'électricité mondiale est encore produite dans des centrales à charbon (notamment en Allemagne et en Chine), d'où un bilan "particules"" et carbone bien moins flatteur pour les voitures (ou vtt!) électriques.

En outre le carburant n'est pas la seule source de production de particules fines en voiture! Une partie non négligeable desdites particules provient de l'usure des pneus et des plaquettes...tout aussi présentes sur les voitures électriques que les autres.

Par ailleurs les voitures électriques sont comme les autres des engins d'environ 2 tonnes d'acier, aluminium, divers plastiques, carbone parfois, autres composites...qu'il faut extraire indifféremment du type de voiture à produire.

Pire, les voitures électriques contiennent une dizaine de kilos de métaux rares (pour les batteries) que ne contiennent pas ou beaucoup moins les voitures à pétrole. L'extraction de ces métaux implique l'exploitation de mines et carrières, des déforestations, des déplacements de populations, des exploitations de fonds marins...Vous avez dit voitures propres?

Pour finir (et encore j'en ai sûrement oublié), les voitures électriques sont, comme les autres, fabriquées dans des usines grandes consommatrices d'énergie, transportées dans des camions, réparées comme les autres...

Au final la différence entre les deux types de voiture est nettement plus ténue que ne le laissent entendre les sports publicitaires.



Au final ces spots en disent long sur la bataille qui se joue entre ceux qui veulent absolument vendre leurs produits et ceux qui nous alertent des dangers qu'il y a à acheter ces produits.




Pour l'instant à la télé les vendeurs ont le dessus, au sens propre!

Imprimer cet article Imprimer cet article