La deuxième semaine du blanc!

Article publié dans la rubrique Entraînement, Psychologie

C'est presque inespéré: deux mercredis de suite où il neige (aux informations ça prend des airs de tsunami ou évènement national ou que sais-je encore, alors qu'en fait... c'est l'hiver).

 

Le deuxième mercredi nous a encore plus gâtés que le premier: la neige est tombée horizontale, comprenez: il y avait du vent :-) .

 

 

Ça fait des congères, pas simple pour faire du vélo, du coup le mercredi après-midi

 

Dans les coteaux comme un con j'erre :-)

 

Cette météo pousse certains à se calfeutrer et boire un vin chaud, d'autres à jouer avec la neige

 

Ça se termine pareil: igloo - igloo - igloo :-) :-)

 

Moi mercredi je pars donc par monts et par vaux, mais surtout par coteaux, pendant deux heures trente, rarement sur le plat, parfois au ras de l'herbe (là où la neige est "passée à l'horizontale", parfois dans quarante centimètres de blanche un peu lourde (là où le vent l'a rabattue). C'est féerique. D'autant que le soleil se montre parfois. Blanc-bleu...

Certains vallons encaissés ont été gâtés: quinze à vingt centimètres partout, un manteau blanc tellement plus calme qu'un gilet jaune :-) :-) :-)

 

Chassée par l’émerveillement, ma nature sportive revient parfois au galop et je monte et descends à répétition dans le coteau de Moronval, ce qui m'amène à découvrir un système de pierriers et "d'épaules" où j'irai un de ces jours tracer une nouvelle "trace à crampons"... Un projet de plus, la vie est belle (la descente le sera aussi je pense).

 

Hier j'ai à nouveau un peu de temps, le terrain me paraît bien rude pour faire du vtt, j'enfourche mon Xélius et vais voir vers l'Ouest si j'y suis... Au bout de dix kilomètres je trouve que je vais vraiment trop vite: un vent d'Est me pousse joliment, je devine un retour plus difficile... Ça pourra aller en fait.

Une fois de plus je découvre des fonds de vallées à couper le souffle (déjà que les côtes...), bien remplis par la neige qui a été rabattue par le vent. Puis, sans transition, des étendues nues, vertes. C'est trop bôôô...

 

Du coup lorsque l'ami Lucas me propose une longue virée sur route ce matin, je dis OUI !

 

Dès 8h15 je suis à nouveau sur Xélius, 3h33 et 100 bornes plus tard je suis de retour à la maison, attrapé par une attirante odeur de repas de midi exacerbée par la bruine permanente et les deux à trois degrés de notre virée... Mais on s'est marrés tout le long, encore plus lorsqu'une pancarte de village se présentait et qu'on se la faisait à bloc :-)

 

Hier soir au moment où Lucas me communiquait le programme de ce matin je passais devant un pâtissier - chocolatier... Ni une ni deux j'entre dans le magasin et achète un morceau de nougat maison en disant avec un grand sourire à la vendeuse "Demain je vais faire 5h de vélo ça va m'aider"... Elle m'a regardé un peu interloquée... Désolé madame je ne savais pas que j'allais faire seulement 3h33 :-) .

Il n'empêche, ces petits détails peuvent avoir leur importance lorsqu'on s'apprête à faire une sortie longue - froide et humide. Savoir positiver, c'est un tout... que je développe d'ailleurs à différents endroits de mon livre Exercices de VTT à paraître courant 2019.

 

Ce matin on a encore pu admirer la beauté blanche des hauteurs. On aurait pu rester en vallée, mais non, bien sûr, on est allés voir les hauts plateaux et cheminer parfois sur des routes séparées en deux par un rail central de dix centimètres de neige. En montée ça va ; en descente... On était trois et l'un d'entre nous s'est mis sur le toit sur un "tas" de neige remuée par les entrées - sorties de chemin de 4X4 de chasseurs. Plus de peur que de mal!

 

On a vu surtout du blanc pendant plus de trois heures, et je dois dire que cela change tout en terme de "cachet" de la sortie (en plus ça conserve en bonne santé on prendra moins de cachets :-)   ).

 

Je ne sais pas si j'aurai des objectifs cette année (je gère mon genou au jour le jour...), mais je sais que j'aime toujours autant être dehors à faire de longues et belles virées.

 

 

Le redoux arrive la semaine prochaine... On trouvera d'autres manières de positiver!


Imprimer cet article Imprimer cet article