Like a thief in the night…

Article publié dans la rubrique Divers

Cet article parle de : , ,

Le titre c'est une superbe chanson des Stones chantée par Keith Richards et qui sied bien avec cette balade "à la dérobée"... Avant-hier soir la blanche neige est encore tapie dans quelques sombres recoins, encore plus sombres à 21h20 quand, après une longue journée de travail sans véritable effort physique je décide de m'aérer un peu afin de bien dormir (ce qui fut fait!).

Me voilà parti vers le coteau de Mandreville, seul avec le noir profond et le silence intense de la nuit... Quoique! de temps à autre le halo de deux phares illumine une pente, de même que le clignotement de nombreux avions là-haut, très haut, qui se confondent presque avec les scintillantes étoiles. En dessous de moi le proche village de Thonnance et, un peu plus  loin, la ville de Joinville, envoient leur jaune luminescence...

 

La noire nuit n'existe plus

Le véritable silence non plus

 

 

Le bruit des avions lointains

à mes oreilles parvient

Il y a toujours, jamais bien loin

Le bruit d'un moteur en chemin

C'est ainsi et je n'y peux rien

Le vaste royaume du silence

S'ébruite, lente déliquescence...

 

 

Par la nuit enveloppé mes pas je développe...

 

Je bute dans quelques pierres

En l'absence de lumière

La nuit donne à leur choc

La dimension d'un roc

 

 

A la descente / je prends une grosse frayeur / pire qu'un film d'horreur / juste parce qu'une branche / m'a frôlé vers la hanche / c'était comme si quelqu'un / arpentait le chemin / et venait me toucher / sans s'être annoncé.

 

 

Blanche neige ou noire nuit, de sensations je fus rempli... et réjoui.

Imprimer cet article Imprimer cet article