Un podium, mille questions.

Article publié dans la rubrique Course

Cet article parle de : , , , , ,

56 ans, 2ème d'une coupe de France Masters 50, seulement battu par Bertrand "50 ans" Trombini (bravo Bertrand!), sur le papier c'est une belle perf. Sur le terrain aussi certainement.

 

Dans ma tête ce fut bien plus compliqué. Lors des repérages ça allait. Je suis arrivé à Marseille assez reposé. Après deux tours de reco en terrain cassant j'ai des "sensations" au niveau du  genou droit... Je passe une bonne nuit dans la chambre universitaire gentiment prêtée par Mickaël Brunello (merci!), je suis dans de très bonnes conditions.

 

Seul bémol je suis venu seul. A priori j'ai trouvé quelqu'un pour prendre mes roues en zone d'assistance... Le samedi matin je ne parviens pas à le joindre! Je m'apprête à rouler comme ça, mais à 10 minutes du départ un homme passe  près de moi, il porte une paire de roues, je lui demande s'il accepterait de prendre les miennes, ma voiture est à 50m: OK! Merci à cet homme que je ne connais pas et qui me retrouve à l'arrivée pour me rendre les roues, ça m'a fait très plaisir.

 

Ce qui me fait moins plaisir c'est le genou droit. Après un réveil musculaire sur le Till-Start j'effectue un tour d'échauffement, pour moi il est important de me familiariser avec ce terrain qui n'a rien à voir avec ma terre haut-marnaise. Mes temps au tour en témoignent: j'ai roulé de plus en plus vite au fil des 4 tours.

 

Mais auparavant j'ai vraiment douté: débuts de douleurs au genou droit à l'échauffement, encore des douleurs sur des passages cassants (du coup rock garden final à pied en prévention), je me pose autant de questions que je force, du coup je n'ai aucune agressivité de coursier (je m'écarte pour proposer à ceux qui sont derrière moi de passer...). Le circuit est très bien tracé, rien à dire. Dans le 4ème tour, sur une forte poussée, je pousse un cri de douleur et j'ajoute "Putain de genouuu"... Du coup je suis surpris de ma perf. A la limite une contre-performance aurait facilité une prise de décision définitive.

 

J'ai de l'arthrose niveau 4 qui provoque un conflit plateau tibial - condyle fémoral. Disons pour faire simple que les os se touchent ; il manque le coussin cartilagineux. Ma cuisse droite fait 3cm de moins de tour que ma cuisse gauche, je compense. Sur certains franchissements techniques ça me met sur la défensive... Pas bon tout ça.

 

Du coup mon esprit oscille entre poursuivre la compétition vtt et faire autre chose. C'est pourquoi j'ai appelé un ami pour lui proposer de l'escalade le samedi après-midi. Et on n'a pas fait les choses à moitié: je descends du podium (où Eric Davaine m'a tendu le micro afin que j'annonce la sortie de Exercices de VTTle 8 octobre prochain, MERCI!), je dis à mon pote Gégé "La journée commence!", et nous voilà partis direction la Candelle: 1h30 d'approche, autant pour le retour (de nuit à la frontale!), entre les deux une voie un peu trop teigneuse (longueurs en 6b+, 2b, 6c, 7a), descente rapide en rappel car le soleil se couche (dans le Sud il se couche d'un coup!) et retour à Luminy à 20h45!

 

Plat de riz - tajine et gros dodo, me voilà  prêt pour rentrer le dimanche... Au moment de démarrer je constate qu'une bande de sangliers (des vrais!) est en train de retourner les poubelles de la cité U: une mère et quatre petits, tous motivés!! Ils ont mis un de ces chantiers... "Au revoir Madame, au revoir les jeunes"... Je démarre le sourire aux lèvres.

 

Comme à l'aller je prends des covoitureurs, dont Pierrette, 84 ans, trop gentille! Et comme à l'aller je ne vois pas le temps passer.

 

Bref, il y a quand même du bon dans ce week-end! De toute manière il faut positiver, sinon quelle issue?

 

Je ne suis pas le premier à vieillir n'est-ce pas?

 

 



Chez Till-Start on se lève tôt!




 



Exercices de VTT : 5 ans de boulot, maintenant je peux l'annoncer!



Imprimer cet article Imprimer cet article